KINSHASA -- Des défections continuent à se faire enregistrer dans les rangs du général déchu Laurent Nkunda avec 95 de ses éléments se rendant mardi aux Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC). La réddition de ces hommes, venus des localités de Kishanga et de Kilorilirwe (Masisi) porte à près de 1.400 le nombre total des personnes qui se sont ralliés aux forces loyalistes depuis l' ultimatum annoncé par le président Joseph Kabila i l y a plus d'un mois. Selon le commandant second chargé des opérations et renseignements à la 8ème région militaire des FARDC, le colonel Delphin Kayimbi, ces hommes de Nkunda ont couru un risque en se rendant aux FARDC, car Laurent Nkunda a mis en place des mécanismes visant à éliminer physiquement toute personne soupçonnée de vouloir quitter ses rangs. Par ailleurs, les humanitaires ont signalé que près de 80 enfants sont morts de rougeole dans la zone de santé de Mwezo, dans le territoire de Masisi à la suite de recrudescence des combats dans cette partie de la RDC, avant de souligner le déplacement de près de 18.000 personnes en Ouganda où ils sont pris en charge par le HCR et le MSF (Médecins sans frontières) dans la localité de Nyakabanda en Ouganda.