Sous la direction du président de la République, les membres du gouvernement se sont réunis hier vendredi 2 novembre en conseil des ministres, à la Cité de l’Union africaine. Trois sujets étaient inscrits à l’ordre du jour, à savoir la situation sécuritaire à travers le pays ; l’audition des rapports des missions à l’étranger et le dossier relatif à la Fonction publique. Sur le plan sécuritaire, le gouvernement s’est penché sur les dégâts meurtriers occasionnés par la dernière pluie diluvienne qui s’est abattue sur la ville de Kinshasa. Une équipe gouvernementale, conduite par le ministre d’Etat en charge de l’Intérieur, Denis Kalume, a été dépêchée sur les différents lieux du sinistre au lendemain de la pluie pour palper la réalité. Il est question de prendre un certain nombre de mesures pour assainir la capitale, en même temps qu’il faudra venir en aide à toutes les familles sinistrées. Le gouvernement s’est également résolu de sanctionner ceux des agents du cadastre foncier qui auraient profité de la naïveté de la population pour lotir des espaces érosifs et à risque. Sur le même registre de la sécurité, un accent tout aussi particulier a été mis sur les événements de l’Est du pays, où l’on compte ces derniers temps de milliers des déplacés et des cas de reddition parmi les membres des milices qui écument l’Est de la République. LE DOSSIER KAHEMBA S’INVITE Le gouvernement s’est accordé sur la nécessité de prendre en charge les éléments mutins qui viennent de se rendre aux FARDC. Sur le plan diplomatique, le gouvernement a annoncé l’avancée du dialogue avec les gouvernements français et belge sur l’encadrement et la réinsertion des Congolais de l’étranger. Le dossier Kahemba a également été évoqué au cours de ce Conseil des ministres. Ici, des pourparlers se poursuivent avec le gouvernement de l’Angola. L’audition des rapports des missions à l’étranger a été essentiellement centrée sur le dernier périple du chef de l’Etat Joseph Kabila à Washington, où il a eu des échanges très fructueux avec son homologue américain, George W. Bush. Le gouvernement américain a promis tout son soutien à la République démocratique du Congo sur le plan de la sécurité et dans son effort vers le développement. Le Conseil des ministre n’a pas manqué de faire mention de la participation du président Joseph Kabila à la 13ème session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), tenue à Brazzaville le 30 octobre dernier. A l’issue de ces assises, Joseph Kabila a été désigné président en exercice de la CEEAC. Pour le gouvernement, c’est le signe qui prouve à suffisance que la RDC commence à retrouver sa place dans le concert des Nations et on lui fait confiance. Quant au dossier relatif à la Fonction publique, plusieurs mesures ont été prises, dont celle d’approfondir le dossier sur la réforme de l’administration publique par une équipe gouvernementale interministérielle, tout en maintenant le dialogue sincère et franc avec les syndicalistes. Droits de reproduction et de diffusion réservés © Le Potentiel 2005 Usage strictement personnel. L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la licence de droits d'usage, en accepter et en respecter les dispositions. Source : Le Potentiel