Mardi dernier (30 octobre), Johan Vermeersch, président du FC Brussels avait passé un sérieux savon à ses joueurs, suite aux mauvaises performances récurrentes enregistrées par le club (Le FC Brussels était 15ème du championnat belge, après avoir perdu 8 des 11 matches disputés depuis le début de la saison NDLR). S’arrêtant sur Zola Matumona, il aurait dit à ce dernier de penser à "autre chose qu’aux arbres et aux bananes". L’avocat du joueur, Me Laurent Denis, a qualifié les propos du président de « propos racistes et xénophobes prononcés devant l'ensemble des joueurs de l'équipe première et en présence du staff ». Les médias se sont emparés de l’affaire tandis que le joueur a annoncé jeudi qu’il résiliait son contrat avec le FC Brussels pour motif grave. L’affaire a des répercussions graves pour le FC Brussels puisque le contrat liant le club et le constructeur automobile Kia a été dénoncé par ce dernier qui a fait savoir qu’il ne voulait pas « être associé ou lié de quelque façon que ce soit avec des propos racistes. Kia était le principal sponsor du FC Brussels.