KINSHASA, 27/12 - L`organisation internationale Médecins sans frontières (MSF) a annoncé jeudi avoir réduit, en trois ans, à 0,5% la prévalence de la trypanosomiase (maladie du sommeil) dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC).

"Entre août 2004 et décembre 2007, MSF a traité 1.193 patients, dépisté 176.240 personnes et ramené la prévalence de la maladie sous le seuil des 0,5% sur l`ensemble du territoire d`Isangi", a affirmé Frédéric Maudoux, coordonnateur du programme à Isangi, territoire de la Province Orientale situé à près de 100 km à l`ouest de Kisangani, capitale provinciale.

"Au moment du lancement du projet, la prévalence de la trypanosomiase atteignait dans certains villages jusqu`à 14% de la population recensée", a-t-il ajouté lors d`un point de presse à Kinshasa.

A la suite des résultats obtenus, MSF a décidé de remettre son programme de lutte contre la maladie du sommeil au gouvernement.

"Ces résultats permettent aujourd`hui à MSF de passer le relais aux autorités de la santé", a dit le coordonnateur du programme lancé en août 2004. Le territoire d`Isangi, peuplé par environ 300.000 habitants, compte quelque 60 aires de santé.

Plusieurs zones de santé étaient touchées par "une véritable endémie", principalement dans les aires contiguës proches de rivières, soutient MSF.