C'est la sentence prononcée ce mercredi soir au parquet de Grande Instance de Mbanza-Ngungu contre un homme âgé de 30 ans pour avoir violé sa belle-fille âgée de 9 ans. Le condamné devra aussi payer une amende de 5 000 USD pour dommages et intérêts, rapporte radiookapi.net L’audience avait commencé à 15h. Le témoignage du docteur Jérôme Zikuakala de la Synergie chargé des violences sexuelles, a permis aux avocats de la partie civile d’établir les faits de viol. Le témoignage de la fillette elle-même ainsi que les examens médicaux effectués, ont également confirmé l’acte commis sur la victime. Cette dernière a précisé que le monsieur avait profité de l’absence de sa mère. L’officier de police judicaire (OPJ) a indiqué qu’au moment de son arrestation, le violeur avait avoué les faits. Ce dernier a affirmé avoir commis ce forfait sur demande d’un féticheur qui lui avait recommandé d’avoir des relations sexuelles avec une fillette vierge et cela trois fois de suite afin de gagner beaucoup d’argent. Le violeur a été directement transféré à la prison centrale de Mbanza-Ngungu, ajoute cet officier de justice. De son côté, Maître Delphin Joé, l’un des avocats de la victime, a souligné que ce phénomène sévit actuellement dans le district des Cataractes. En 10 mois, 70 cas de viols ont été enregistrés, a-t-il ajouté.