La Belgique est prête à assouplir l'embargo sur les armes qui touche la République Démocratique du Congo a déclaré, jeudi, le ministre des Affaires Etrangères Karel De Gucht à l'issue d'une entrevue avec son collègue italien démissionnaire Massimo D'Alema.
La question de l'embargo doit aboutir le 25 février sur la table du Conseil de Sécurité des Nations Unies. La Belgique était, au sein de cette instance, le dernier pays qui s'opposait encore à un tel assouplissement. En contrepartie la Belgique désire un contrôle strict de l'utilisation des armes qui seront importées, a expliqué le ministre à la presse belge, sans préciser encore de quelle manière ce contrôle pourrait être effectué. France et Etats-Unis, membres permanents du Conseil de sécurité, réclament depuis un certain temps la levée de cet embargo imposé il y a plusieurs années pour freiner la spirale de violence qui touchait le Congo