Le processus a démarré jeudi à Kinshasa. Avec la remise officielle du bâtiment abritant le secrétariat exécutif du Comité de suivi de la réforme de la Police nationale congolaise (CSP), rapporte radiookapi.net C’est le chef de la délégation de la Commission de l’Union européenne, Richard Zink, qui a remis les clés de ce bâtiment au ministre de l’Intérieur Denis Kalume. Celui-ci à son tour, les a remises à l’inspecteur général de la Police qui, à son tour, les a passées au secrétaire exécutif du CSP, le général Michel Elesse. La toute première réunion du Comité de suivi de réforme de la police a eu lieu dans ce bâtiment. Elle était à huis clos, en présence de quelques membres du gouvernement, des ambassadeurs et des responsables de la police. Les travaux de construction ont coûté 400 000 euros pour une superficie de 900 m2 avec 9 bureaux meublés et équipés d’outil informatique. L’immeuble, bâti sur un étage, comprend également une salle de réunion, un local pour les archives ainsi qu’une cafétéria et 2 blocs sanitaires. Il a été construit par le génie civil de la police congolaise avec l’appui financier de l’Union européenne. Toutes les actions liées au processus de la réforme de la police nationale congolaise seront coordonnées dans ce bâtiment. Par ailleurs, l’Union européenne s’est aussi engagée à financer, à hauteur de 10 millions d’euros, un autre projet de construction d’un nouveau bâtiment destiné aux directions des ressources humaines et autres besoins de la police.