C’est le bilan des averses de lundi et mardi derniers. Les habitants du quartier Manenga, dans la commune de Ngaliema, où le sinistre a eu lieu, se plaignent de n’avoir reçu, jusqu’à ce jour, aucune assistance des autorités, rapporte radiookapi.net. Aucune victime à déplorer, mais il y a eu des dégâts matériels importants. 18 maisons au total ont été englouties dans un ravin. Selon les habitants du quartier Manenga, la catastrophe aurait pu être évitée si on s’était attaqué à l’érosion dès le début de sa formation : « Constatez vous-même l’ampleur des dégâts après seulement deux pluies. Plus d’une douzaine de maisons détruites. Ici, il n’y a plus rien, les gens ont fui. Il y avait même des villas ! Tout est parti », a témoigné un habitant de la place, avant de lancer un SOS aux autorités. Et il a ajouté : « Elles doivent prendre leurs responsabilités et faire quelque chose. Sinon, il n’y aura plus rien ici, tout le quartier disparaîtra». Pour sa part, le chef de quartier de Manenga affirme avoir transmis un rapport au bourgmestre de la commune de Ngaliema, et dit attendre qu’une solution soit trouvée avant les prochaines pluies qui risquent d’aggraver encore la situation.