C’est la réaction du représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies en RDC aux actes d’intolérance des Bundu Dia Kongo. Alan Doss était au Bas-Congo jeudi à l’occasion de sa première visite dans la province. Selon lui, ce n’est pas par la violence, mais par le dialogue qu’on peut régler les problèmes, rapporte radiookapi.net

Le représentant de la Monuc a rencontré les autorités provinciales à Matadi. Il a invité les uns et les autres à la non violence et au respect des lois établies. « Je suis venu pour m’informer, apprendre, écouter, plutôt que de préconiser des solutions à des problèmes. J’ai eu un excellent tour d’horizon avec le gouverneur, le vice- gouverneur et les responsables. C’est une première visite. Après une telle visite, ce serait irresponsable si je préconisais des solutions. Nous avons notre bureau ici à Matadi, et nous suivons de très près la situation. Ce que je peux dire, et j’insiste beaucoup, c’est que peu importe la région du pays, peu importe le pays, la violence ne va pas régler les problèmes. L’expérience en RDC comme l’expérience ailleurs dans le monde montre ça. Ce n’est pas avec la violence qu’on règle ses problèmes. C’est avec le dialogue, et aussi en respectant les responsabilités de l’Etat.2

radiookapi.net a tenté de joindre le chef de Bundu Dia Kongo, Ne Mwanda Nsemi, pour avoir sa réaction. Selon l'un de ses secrétaires, M. Ngoma, le député Ne Mwanda Nsemi pourrait s’exprimer ce vendredi.