Des précisions sur la situation dans le Bas Congo après le déploiement de la police dépêchée depuis Kinshasa le week-end dernier. Les adeptes de Bundu dia Kongo se sont affronté avec les éléments de la Police. Ce qui a causé la mort de 22 personnes et 1 véhicule de la police incendié. Le gouverneur de province a donné ce bilan officiel lundi au cours d’une rencontre avec la presse, indique radiookapi.net

Simon Mbatshi Batshia s'est aussi prononcé sur l'idée de la tenue d'une table ronde ou d'un dialogue. Idée soutenue par certaines personnes pour résoudre le problème BDK.
Le numéro 1 du Bas-Congo dit avoir initié ce dialogue avec le chef spirituel de ce mouvement politico-religieux mais il est déçu de constater que les choses ne changent pas sur terrain: " pourquoi ne pas dialoguer. J’ai dialogué et je peux vous dire que je suis allé jusqu’à dernière tentative de dialogue. J’ai rencontré personnellement Né Mwanda Nsemi pendant 4 heures et nous avons parlé avec lui. A la fin, nous nous sommes promis la collaboration, nous nous sommes promis de mettre fin à tout ce qui se passe. Et nous nous sommes échangés les numéros de téléphone. Malheureusement, sur le terrain, force est de constater que sur le terrain rien n’a changé".

source : okapi