KINSHASA - Vingt-deux personnes ont été tuées la semaine dernière au cours d'échauffourées entre la police et des adeptes d'un mouvement politico-religieux au Bas-Congo (sud-ouest de République démocratique du Congo), selon un nouveau bilan donné mardi par les autorités locales.

Ce bilan a été communiqué à l'AFP par le gouvernorat de la province du Bas-Congo.

Parmi les morts, on compte 21 membres du mouvement politico-religieux Bundu dia Kongo (BDK) et une femme.

Le premier bilan de sources officielle et hospitalière avait fait état vendredi de 7 morts et d'une douzaine de blessés.

Ces incidents se sont déroulés vendredi à Luozi, une cité du Bas-Congo située à plus de 150 km au sud-ouest de Kinshasa.

source : Afp