Un calme précaire est actuellement observé à Kanyati, au sud du territoire de Lubero à plus de 200 Km au nord de Goma après des tirs sporadiques de ce mardi matin entre le Pareco et les combattants étrangers des FDLR aile Rudi. Selon les Maï-Maï, leurs positions, à Kanyati, avaient été attaquées pendant près de 5 heures par les FDLR le lundi, dans l’avant midi. Ces combats ont provoqué le déplacement des populations vers Kanyabayonga, Kayna et Luofu toujours en territoire de Lubero, a constaté radiookapi.net

Contacté, Firmin Mathe l’un des responsables du Pareco sur cet axe, parle d’attaques répétées des Rudi sur plusieurs de leurs positions à Kanyati et alentours.
Pour l’instant, le PARECO affirme avoir replié de la région de Kanyati qui, désormais vient de passer sous contrôle des FDLR de Rudi. Plusieurs habitants ont quitté la région de Kanyati pour Kayna, Kanyabayonga et Luofu, toujours dans le Lubero. Les responsables administratifs de Kirumba à plus de 20 km à à l’ouest de Kanyati indiquent que, plusieurs blessés de PARECO ont également été évacué dans les centres de santé à Kirumba et ses environs.
La même source ajoute que les Rudi contrôlent plusieurs villages dans ce secteur Sud. Ces derniers menacent les habitants et les accusent de collaboration avec le Pareco.
Pour rappel, le ton a été donné dès lundi par des combats à l’arme lourde. Les habitants affirment même que le FDLR de Rudi, qui ont attaqué les positions du PARECO et ont brûlé leurs gîtes.
Selon une association locale, C’est depuis le 1er mars courant, que la situation est devenue tendue entre les 2 groupes armés dans ce secteur du sud de Lubero. Des échanges des tirs sont conséquemment enregistrés accompagnés des pillages des habitations et des produits agricoles.