Le général Léon Mushale, commandant intérimaire de la 9e région militaire, s'explique à ce sujet : « Les mesures que nous avons prises jusque là, nous avons décidé de les faire partir. D’abord les Mbororos, mais en procédant de façon réglementaire. C’est-à-dire que très prochainement, une équipe va descendre sur le terrain pour procéder à trois opérations. La première, c’est l’identification de tous ces Mbororos pour savoir combien ils sont, où il sont, et qu’est ce qu’ils font. La deuxième opération, c’est le recensement pour connaître leur effectif exact et, la troisième opération, c’est le regroupement, au lieu de les laisser dispersés, afin que la hiérarchie et la communauté internationale puissent trouver la solution de leur évacuation vers leurs pays respectif. La question des LRA est à l’étude. Nous avions envisagé une opération militaire, mais, il se fait qu’il y a des contacts sur le terrain, des négociations sur le terrain, qui sont menés par la communauté internationale. »