pirogue_congo_1024x681_e0bc8C’est l’inquiétude et la désolation du côté de la communauté RDC de Brazzaville dont quelques responsables ont assisté vendredi à l’expulsion de 16 hommes. L’ âge de ces derniers varie entre 16 et 45 ans. D’après les victimes conduites au beach sans effets personnels, c’est le commissariat de police de la commune de Moungali qui mène cette opération. Il leur reprocherait un comportement désinvolte et l’irrégularité de séjour à Brazzaville. Pourtant l’AGM à cartes consulaires a exhibé un expulsé pris sur son lieu de travail. Nombreux comme lui n’ont pas eu le temps de faire les adieux à leurs familles.

Pour sa part, l’ambassade de la RDC à Brazzaville affirme ne pas être officiellement informée de ces faits. De même, le porte-parole de la police nationale, le colonel Jean Eve Alakoua a indiqué qu’une telle mesure n’a pas été prise contre la communauté de la RDC.

Pour rappel, 7 jeunes ont été expulsés jeudi dernier dans les mêmes conditions. Le 6 mars dernier, Albert Muya Ilunga, un ressortissant de la RDC, a été éconduit. Il serait détenu actuellement à Kin Mazières, selon Roger Bukawuko, directeur exécutif de l’Observatoire congolais des droits de l’homme.