Route

Au Président Kabila, Pierre Lumbi a confié, hier mardi 25 mars 2008, que deux projets seront lancés par mois sur toute l’étendue de la République. La réhabilitation et la modernisation de la route qui relie Bukavu à l’aéroport et l’autoroute Lubumbashi- Kasumbalesa, c’est déjà dès ce mois d’avril. Joseph Kabila, en personne, devrait procéder, à brève échéance, à la pose de la première pierre. Hier, Kabila a donné le coup d’envoi de la réhabilitation de l’avenue de Libération. La route Matadi subit déjà des travaux de réfection.
Il semble que cette fois, ce n’est plus un effet d’annonce. Les grands travaux dont le lancement a souvent été annoncé avant d’être repoussé sine die, vont devoir effectivement démarrer. C’est le moins que l’on puisse dire après toute l’activité déployée par l’exécutif national dans le courant de la journée d’hier mardi. Joseph Kabila, son ministre des Infrastructures, Travaux publics et Reconstruction, Pierre Lumbi, et, dans une certaine mesure, le Gouverneur André Kimbuta Yango de la ville-province de Kinshasa sont allés au contact du terrain. Kabila a procédé au lancement des travaux de réhabilitation de l’avenue de Libération, ex 24 novembre. Les travaux, ont affirmé les officiels, ne s’éterniseront pas comme il a été souvent le cas en RD Congo. Pas de démagogie. Progressivement, les 350 KM de voirie de la ville Kinshasa seront refaits. Il y avait du monde ce mardi à attendre l’arrivée de Kabila pour le lancement des travaux. En quoi consistent ces travaux ? Selon le conseiller principal du Président Kabila, Kimbembe Mazunga, ces travaux concernent le désengorgement de la chaussée en deux voies, la réhabilitation des caniveaux et drainage, l’aménagement des parkings pour les taxis ainsi que la lutte anti-érosive au niveau de la commune de Selembao et enfin l’élargissement de la chaussée Matadi. Un rond-point est prévu au croisement des avenues Victoire et Sergent Moke. Sur le plan de son utilité, la route qui va être reconstruite est un raccourci permettant de relier le centre-ville et le quartier UPN. Cette route, a-t-on appris à la Direction urbaine des Transports, traverse six communes. Une fois réhabilitée, elle contribuera au désengorgement des axes Kipasa, Delvaux et By Pass. Le coût global de travaux est évalué à 16 millions de dollars américains. Le financement provient du Fonds koweitien et du Gouvernement congolais. La durée est de 15 mois.
André Kimbuta, pour sa part, a lancé un appel à un sens de civisme. Le message consistait à mettre en garde contre le vol de matériaux et la destruction de l’ouvrage. Il a engagé l’Hôtel de Ville pour prendre en charge l’éclairage public sur le tronçon réhabilité.
Dans l’opinion, la réaction est mitigée. Les gens sont visiblement fatigués d’assister aux coups d’envoi des travaux sans que ceux-ci n’aboutissent. On souhaite que Kabila s’engage personnellement à fond. Certains ont exprimé leur crainte de voir les érosions dont les têtes sont à quelques encablures de la route Matadi emporter l’édifice. Une façon de dire qu’il était temps de s’attaquer aussi aux érosions.

Source/La Prosperité