UNlogo

Le Conseil de sécurité des Nations unies a voté lundi à l'unanimité de ses membres une résolution qui lève l'embargo sur la vente d'armes au Congo-Kinshasa, le maintenant en revanche pour l'ensemble des milices et groupes rebelles du pays.

Cette résolution est interprétée comme un signe de soutien au président Joseph Kabila, suivant des élections démocratiques et les efforts déployés par le gouvernement pour rétablir la sécurité dans la majeure partie du pays.

Outre la vente d'armes, la résolution interdit l'entraînement militaire des rebelles et maintient l'interdiction de mouvement et le gel des avoirs d'un certain nombre d'individus, dont des dirigeants civils et militaires de groupes étrangers.

Cinq ans après la fin de la guerre, des troubles demeurent dans l'est du pays, où des milices locales affrontent régulièrement d'autres milices, les forces régulières et certains acteurs du génocide au Rwanda en 1994. Les combats continuent malgré un accord de cessez-le-feu signé par l'ensemble des acteurs en janvier dernier.

Le précédent embargo, adopté en 2005 par le Conseil de sécurité, concernait la vente d'armes à "tout destinataire" dans l'ensemble du pays. AP