jumelle

Des experts japonais viennent de mettre en place au beach Ngobila, un système de contrôle par satellite devant permettre à l’Office des douanes et accises (Ofida) de contrôler le mouvement de trafic le long du fleuve Congo ainsi qu’au sein des installations de cet important poste frontalier, signale l’Agence congolaise de presse. La même source indique que l’administrateur-délégué général de cette régie financière, Déo Rugwiza Magira, qui a visité ce matériel, le week-end dernier au beach Ngobila, s’est félicité de son installation au pool Malebo.

Il a, à cet effet, annoncé l’implantation prochaine de ce matériel dans d’autres postes frontaliers da la République démocratique du Congo tels qu’aux ports de Boma et de Matadi, dans le Bas-Congo, ainsi qu’à Kasumbalesa dans la province du Katanga. Utilisé à bon escient, ce matériel pourra, si pas éradiquer la fraude, la diminuer et mettre fin aux actions des trafiquants clandestins.

Composé de cameras et de scanner, ce matériel sera opérationnel dans trois mois, le temps que les agents puissent se familiariser aux appareils et recevoir une formation adéquate pour sa manipulation. Fruit de la coopération congolo-japonaise, cet outil de haute portée, permet de visionner dans un rayon de 15 km et de faire voir le contenu des colis.

Il ne reste que de s’attaquer aux passagers qui voyagent sans payer les frais au détriment de l’Office national des transports.