Militaire

Il s’agit d’un ex-Simba brassé mais qui s’était ensuite rebellé. Il a été capturé la nuit de mardi à Mungele, une localité située à près de 60 kilomètres de Lubutu, dans le nord de la province. Cette arrestation intervient 48 heures après l’embuscade qu’il avait tendue à une patrouille des FARDC en provenance de Lubutu et qui avait fait cinq morts.

Cette capture est l'oeuvre de la brigade non brassée des ex-Simba mais intégrée aux FARDC. Elle est basée à Walikale dans le Nord Kivu et appartient à la 8e région militaire. C’est le colonel Samy, commandant de la brigade, qui a dirigé l’opération. Selon des sources sécuritaires à Lubutu, le colonel Mando se préparait à leur riposte après l’embuscade qu’il avait tendue à une patrouille des éléments des FARDC lundi passé, à l’aéroport d’Amisi, près de son fief de Mungele. Une attaque qui, selon la même source, avait fait 5 morts dont 3 du coté des FARDC. Parmi eux, un lieutenant, un adjudant et un soldat de rang.

Cette information est confirmée par les autorités militaires de la 7e région militaire. Du coté de Mando, il y a eu deux morts dont un combattant Simba et un civil, d'après les autorités militaires de la 7e région militaire. Toujours selon elles, Mando refusait sans doute de se rendre à la 7eme Région militaire à cause de l’arrestation de ses deux collègues, Bukuyi et Mila la semaine passée.

Pour rappel, le colonel Mando est passé au brassage en 2007. Il avait intégré la 13e brigade des FARDC, comme S3 brigade et était affecté à Mangulijipa dans le Nord Kivu. En début 2008, il a fait défection en rejoignant ses anciens compagnons Simba au Parc de la Maiko, pour s'installer enfin à Mungele où il imposait sa loi