Maison

Plus de cent soixante-dix agents actifs de la Société Nationale de Chemins de fer du Congo (SNCC) sont concernés par cette opération imaginée par la direction locale de cette entreprise pour régler son contentieux avec le personnel. La signature du contrat de cession des maisons a eu lieu mercredi dans la concession de la SNCC à Lubunga.

La cérémonie s’est déroulée dans une ambiance d’euphorie pour les bénéficiaires. A tour de rôle, chacun a procédé à la signature de son contrat. Pour ces agents, l’acte posé par la SNCC va contribuer à atténuer leurs malheurs. « Vous savez que nous avons passé toute notre jeunesse au sein de cette société. C’est une misère la plus profonde. Mais en ce moment ci, la SNCC vient de nous sécher les larmes aux yeux », a déclaré un des bénéficiaires.

L’acquisition du patrimoine immobilier pour compenser les arriérés de salaire est cependant assortie de quelques conditionnalités. Ne sont éligibles que les agents actifs ayant presté dans l’entreprise pendant au moins dix ans et qui habitent les maisons visées par l’opération.

Selon le directeur provincial de la SNCC Kisangani, Emile Utshudi, en plus du cumul des arriérés de salaires des agents, la vétusté du patrimoine immobilier et le manque de moyens d’entretien justifie aussi la décision de l’entreprise de vendre ces maisons aux employés. D’après la même source, les autres agents non éligibles par cette opération pourront à leur tour acheter des parcelles dans la concession de la SNCC par le même mécanisme.