Mobutu_Nzanga

L'Institut national de recherche agronomique (Inera) de Yangambi sera réhabilité dans les tout prochains jours. Le gouverneur de la province Orientale a invité le ministre d'Etat en charge de l'Agriculture et du Développement rural d'aller palper du doigt la réalité sur le terrain. Cette visite rentre dans le cadre du Programme de réhabilitation de l'agriculture dans la province Orientale.

Le ministre d'Etat en charge de l'Agriculture et du Développement rural, François Joseph Mobutu Nzanga, a reçu, hier jeudi 10 avril, le gouverneur de la province Orientale, Médard Autsaï. Ce dernier était accompagné du questeur de l'Assemblée provinciale, Jean Ilongo Tokole.

Concrètement, la rencontre a tourné autour du programme de réhabilitation de l'agriculture dans la Province Orientale (Prapo) ainsi que de la réouverture de l'Institut national de recherche agronomique (Inera) de Yangambi. Evalué à plus de 40 millions U$, Prapo est un programme financé par le Fonds international pour le développement agricole (Fida). Quant à l'Inera/Yangambi, jadis le premier du genre sur l'ensemble du territoire national, il se trouve dans un état de délabrement très avancé. Alors que c'est cet établissement qui a formé la majorité des agronomes que regorge la nation. Mais, il faut mobiliser des moyens pour exhumer de ses cendres ce prestigieux cadre agronomique.

Sur invitation du gouverneur Autsaï, et pour concrétiser leurs visions, le ministre d'Etat Mobutu Nzanga devra se rendre à Kisangani, dans les tout prochains jours, pour ces deux questions précises, mais aussi pour celles liées au développement communautaire, puisqu'il a également à sa charge le développement rural. Le ministre se fera accompagner du représentant de l'OMS en RDC.

«Nous sommes venus exprimer au ministre d'Etat les différentes préoccupations de la population de la Province Orientale notamment en ce qui concerne le prapo (…) il est souhaitable qu'il y ait aussi les autochtones dans le comité de pilotage de ce programme afin qu'ils se l'approprient», a indiqué Autsaï. Avant d'ajouter : «A l'issue de cet échange fructueux avec le ministre, je vais, à mon retour, sensibiliser la population, surtout celle de la Tshopo».

Cette rencontre s'inscrit dans la perspective de la réunion prochaine qui réunira tous les ministres provinciaux de l'Agriculture autour du ministre d'Etat, et dont l'objectif sera l'harmonisation du Code agricole en République démocratique du Congo.

L'ESPAGNE OFFRE UN BATEAU DE PECHE

Elle témoigne, à coup sûr, le rapprochement qui existe entre le gouvernement central et les provinces en plein processus de décentralisation. Mobutu Nzanga revient de l'Espagne, où il a participé à une réunion regroupant les ministres africains de la Pêche avec l'association des armateurs, Cluster, la plus importante de l'Europe en matière de pêche. La ministre espagnole de l'Agriculture, Pêche et Alimentation, Helena Espinoza, a promis d'aider la RDC avec un bateau de pêche. ce qui permet de relancer la pêcherie surtout dans la partie Est du pays. Le projet est très avancé. C'est question des jours. De son côté, la Belgique, à travers la CTB, soutient déjà le secteur avec la restructuration du ministère.