MilitaireLe vice gouverneur de province, Pierre Masudi Mendes, faisait partie de cette mission effectuée mercredi à Lubutu, dans le nord du Maniema. Il explique que l’heure est actuellement à la négociation avec le colonel Mando : « Je reviens de là. Suite à la délibération du conseil de sécurité, nous avons privilégié la voie des négociations. Donc, l’ancien colonel Mando ne veut pas se rendre aux forces armées. Il est à 70 kilomètres. C’est ce qui fait peur à la population. J’ai constitué un comité composé de l’administrateur, des notables, et de certaines personnalités pour aller le voir. Il est maintenant disposé à recevoir une délégation de la province du Maniema et à discuter. Nous avons écarté l’option de guerre. Nous allons négocier avec lui jusqu’à ce qu’il revienne et arrive ici à Kindu, où le général va s’occuper de lui. »

Source : radiookapi/kinshasa