BelgiqueBELGIQUE - Le ministre belge des Affaires étrangères, Karel de Gucht et celui de la Coopération au développement, Charles Michel, ont quitté Bruxelles dimanche pour Kinshasa, pour une visite de travail de quelques jours, a-t-on appris de source officielle.

Selon un communiqué gouvernemental belge, les deux ministres qui rejoignent à Kinshasa leur homologue de la Défense, Pieter de Crem, seront reçus tous les trois, ce lundi, par le président Joseph Kabila pour des entretiens qui porteront essentiellement sur l’évolution de la situation politique en République démocratique du Congo.

Les trois responsables politiques belges vont notamment s’enquérir de la situation au Bas-Congo, province congolaise qui a été récemment le théatre de violents affrontements entre les militants du Bundu Dia Kongo (BDK) et les forces de l’ordre ayant fait de nombreuses victimes.

Le BDK demande la restauration du Royaume du Kongo, dont le territoire s’étendait sur la RD Congo, l’Angola, le Congo et le Gabon.

Le Royaume du Kongo a disparu en 1895 lors de la Conférence de Berlin, qui a consacré le partage de l’Afrique par les anciennes puissances coloniales.

Karel de Gucht et Charles Michel se rendront mardi à Boma ville du Bas-Congo, située sur l’Atlantique, où les affrontements avaient été les plus violents entre le BDK et les forces de l’ordre.

Dans cette ville, ils vont rencontrer les responsbales provinciaux ainsi que les représentants de la population.

Les deux ministres belges poursuivront par la suite leur voyage vers Lumbumbashi, avant de se rendre à Bujumbura (Burundi) en passant par la ville congolaise d’Uvira, située au bord du lac Tanganyika.