Militaires_FARDC

Echanges de tirs et escarmouches persistent au sud du territoire de Rutshuru entre les FARDC, les FDLR et le Pareco. Ce dernier groupe armé déplore que ses troupes soient forcées par les FARDC, d’aller au centre de brassage. Selon le président du Pareco, l’acte d’engagement signé à Goma prévoit d’abord le regroupement volontaire des troupes des groupes armés avant leur acheminement vers des centres de brassage, rapporte radiookapi.net

Firmin Mathé, déplore que les FARDC aient regroupé ses hommes en vue du brassage alors qu’elles n’étaient pas mandatées. Selon lui, c’est le programme Amani (Comité de suivi de l’acte d’engagement de Goma) qui devrait organiser ce regroupement. « Nous avions défini dans le programme Amani d’abord les centres de regroupement des éléments des groupes armés, ensuite devrait suivre la question des FDLR. Maintenant nous sommes un peu surpris de constater que c’est le désarmement des FDLR qui vient en première position… », a-t-il déclaré.

Firmin Mathé n’a toutefois pas fait allusion aux différents accrochages qui ont opposé ses troupes au CNDP de Laurent Nkunda.