kiakwama

Gilbert Kwakama, « On m’a attaqué d’abord à Boma. Ensuite, à Matadi, j’ai été empêché de parler. J’ai été sous la protection du général Raus. A Mbanza Ngungu, je devais restituer mon voyage et mes travaux parlementaires à ma base. Nous avons commencé la réunion vers 15 heures. Et, comme à Boma, il y a eu cette fois-ci une pluie de pierre. Comme ce sont des bureaux qui sont vitrés, ils ont cassé toutes les vitres de mes bureaux. Ils ont saccagé toutes les chaises. Et alors on a dispersé tout le monde. Mes services de sécurité m’ont ramené chez moi à la résidence. »

Gilbert Kiakwama accuse le gouverneur de province et son adjoint d’être commanditaire de ses actes. Tous les efforts fournis samedi par radiookapi.net pour obtenir la réaction des concernés sont restés vains.