Sac_de_ciment

Le gouvernement congolais veut faire revivre la cimenterie nationale, Cinat. Pour y parvenir, il décide d’ouvrir le capital de cette société, par la vente d’une partie de ses actions aux opérateurs économiques privés, nationaux et étrangers. Cette ouverture du capital a pour objectif principal, d’apporter des moyens financiers à cette entreprise, pour lui permettre de porter sa production à 1 million de tonnes par an

La décision est contenue dans un communiqué du comité de pilotage de la réforme des entreprises publiques, Copirep.
La Cinat dispose d’une usine de fabrication de ciment d’une capacité de 300 mille tonnes par an, mais n’a jamais atteint ce seuil malgré qu’ elle évolue sur un marché où la demande est importante.