jpierre_BembaLe Mouvement de libération du  Congo (MLC, opposition), parti du sénateur et opposant Jean-Pierre Bemba, a déjà reçu des garanties sécuritaires exigées par ce  dernier pour son retour en RD Congo. 

     Le député national et secrétaire exécutif du MLC, Thomas Luhaka, l'a révélé vendredi sans donner des précisions, lorsqu'il faisait  le point devant la presse sur l'agitation autour de la désignation du porte-parole de l'opposition politique en RD Congo. 

     "Les garanties sécuritaires nous ont été données et la demande  a été faite au gouvernement pour nous présenter des dispositions  pratiques devant encadrer son retour", a-t-il souligné. 

     Pour le MLC, les négociations pour le retour de M. Bemba  continuera après l'avoir choisi comme porte-parole de l'opposition congolaise. 

     En séjour au Portugal avec l'autorisation du Sénat depuis le 11 avril 2007, à la suite des affrontements meurtriers à Kinshasa  entre les forces loyalistes et ses gardes rapprochés, M. Bemba a  conditionné son retour en RD Congo, à des garanties sécuritaires  de la part du chef de l'Etat Joseph Kabila. Pour son parti, son  retour doit se faire avec l'accord du président Kabila.