barrage_inga_

Le ministre de l’Energie a présenté lundi à Kananga ces deux projets choisis au cours de l’atelier sur l’électrification de deux Kasaï. Pour les participants à ces travaux, le communiqué final n’a pas clarifié la date du démarrage des travaux

Les fonds pour la construction de la centrale de Katende sont négociés avec les Indiens, les Chinois et les Sud Africains. Ces derniers disponibilisent 110 millions de dollars. La production estimée sera de 62 mégawatts.

Dans le communiqué final de l’atelier, l’option est levée pour le sous tirage sur la ligne Inga à partir de Tshimbulu. Une option motivée par la demande de certaines entreprises dont les besoins en électricité sont estimés à 200 mégawatts. La réalisation de ces travaux nécessite 200 millions de dollars, selon l’expertise d’une société suédoise, ABB.

Selon le ministre Salomon Banamwere, les deux projets sont complémentaires, même si l’on démarrait l’un avant l’autre. Le ministre a aussi invité la population à s’investir dans la création des micros projets d’électrification, car, pour lui, les deux Kasaï disposent de plus 300 mégawatts d’énergie.

Jean Martin Munkokole député national élu du Kasaï Oriental s’est dit embarrassé. Pour lui, l’espoir des Kasaï devrait renaître avec la date du démarrage de travaux. C’est une précision qui, selon lui, n’a pas été donnée.