snel

Une coupure de l’énergie électrique générale s’est produite lundi 30 juin aux environs de 19h dans la capitale congolaise, apportant une fausse note aux festivités de l’indépendance. La Société nationale d’électricité (SNEL) attribue cette coupure à une forte demande en courant électrique qu’elle a enregistrée ce jour

D’après l’Adga de la SNEL, le délestage n’a pas été suffisant. « On a enregistré un déclenchement du groupe 4 de la centrale d’Inga 2, qui a entraîné le déclenchement des autres groupes. En ce moment nous sommes en manœuvre de reprise », a déclaré lundi soir, à Radio Okapi, Mme Bernadette Tokwahulu. « Vous devez savoir qu’il y a eu une très forte demande d’électricité sur la ville de Kinshasa. Le délestage n’a pas été suffisant, ce qui a entraîné un déclenchement du groupe 24 qui a entraîné les autres », a-t-elle précisé.

Tous les groupes d’Inga 1 et d’Inga 2 ont été touchés. Ce qui signifie, a ajouté l’Adga de la SNEL, « que nous devons reprendre groupe par groupe » pour une reprise effective. D’après elle, la situation devait être effectivement reprise dans les heures qui suivaient. Et un peu plus tard dans la soirée, la situation s’est décantée dans certains coins de la ville, mais pas dans d’autres jusque ce mardi matin