FrancedrapeauUne convention de 12,5 millions de dollars a été signée vendredi entre le gouvernement de République démocratique du Congo (RDC) et la France pour financer un projet d'alimentation en eau potable et d'assainissement à Kinshasa et dans ses environs.

Cette convention, qui a été signée par le ministre congolais des Finances Athanase Matenda et le directeur de l'Agence française de développement (AFD) à Kinshasa Patrick Salles, s'inscrit dans un programme sectoriel impliquant d'autres coopérations européennes, indique un communiqué de l'ambassade de France.

Ce projet vise à réaliser des "infrastructures de captage, de transport et de distribution publique d'eau potable", à accompagner les bénéficiaires en mettant en place des "structures de gestion" et prévoit des campagnes de sensibilisation sur l'hygiène et l'assainissement.

Il va contribuer "à l'amélioration des conditions sanitaires et de vie de plus de 410.000 personnes" et permettra, notamment, de "réduire les maladies hydriques et d'alléger la corvée d'eau des femmes et des enfants" des quartiers concernés à Kinshasa et dans les zones rurales du Bas-Congo (ouest).

Ce projet s'inscrit dans le cadre d'un "programme pilote" de développement de l'assainissement et de l'accès à l'eau potable en RDC, initié en 2006 par la coopération belge et auquel participent aussi la coopération britannique et l'Union européenne.

Les travaux, qui débuteront dans les prochaines semaines, vont durer près de 18 mois.

En RDC, environ 25% des 60 millions d'habitants ont accès à l'eau potable et l'ONU estime que 1.200 personnes meurent chaque jour faute d'accès à des soins de base.