UNlogoLa Mission de l`ONU en République démocratique du Congo (Monuc) a annoncé jeudi avoir demandé "l`ouverture immédiate d`une enquête" sur l`un de ses officiers indiens qui a affiché publiquement son soutien au chef rebelle tutsi congolais Laurent Nkunda.

La Monuc "désavoue les propos personnels" de ce commandant d`unité au Nord-Kivu (est)" et "réitère son plein soutien aux autorités congolaises", a déclaré à l`AFP son porte-parole, Kemal Saïki.

La Monuc a reçu des "éléments de preuve difficilement réfutables" sur ces propos que le colonel indien Chand Saroha aurait tenus "à la mi-avril 2008" près de Kitchanga, fief du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP) de Nkunda, acteur majeur de la crise sécuritaire dans la région du Nord-Kivu.

Ces déclarations ont été faites au cours d`une cérémonie d`adieu du colonel Saroha au chef du CNDP peu avant son retour en Inde dans le cadre normal des rotations, à l`issue d`une année de service en RDC.