Une organisation de défense de la presse en République démocratique du Congo (RDC) a déposé une plainte contre "inconnus" à la suite de "menaces de mort" à l'encontre de ses responsables à Kinshasa, indique un communiqué transmis jeudi à l'AFP.

Dans ce texte, Journaliste en danger (JED) dit avoir fait part mercredi au procureur général près la Cour d'appel de Kinshasa/Gombe "des menaces de mort" proférées contre son président Donat M'Baya et son secrétaire général Tshivis Tshivuadi par "des inconnus au travers des messages électroniques et des appels téléphoniques".

Tout en affirmant que ce n'est pas la première fois que ses responsables "sont les cibles des menaces aussi sérieuses de mort", JED demande au procureur de "faire tout ce qui est en son pouvoir pour assurer leur sécurité et retrouver les auteurs" de ces menaces.

Mercredi, l'ONG Reporters sans frontières (RSF) a dénoncé des "menaces ciblées" proférées les 7 et 14 juillet contre les responsables de JED, dans un courrier adressé au président Joseph Kabila qui entamait à Paris une visite officielle de 48 heures.

RSF, qui craint que ces menaces ne se transforment en actes, avait demandé à l'hôte du président Nicolas Sarkozy de "veiller à ce que les membres de JED soient protégés" et qu'il fasse son "possible pour que cessent les menaces dont les responsables de JED sont victimes".

JED lutte depuis des années pour la dépénalisation des délits de presse en RDC.