Kimbuta1

Réagissant à cette «dénonciation», le gouvernement de la Ville de Kinshasa s’est réuni en séance extraordinaire hier vendredi à l’Hôtel de Ville.

Dans le compte rendu fait à la presse, la porte-parole du gouvernement urbain a réfuté l’accusation. La qualifiant de «sans fondement et de manipulation visant à perturber l’ordre public et à déstabiliser le gouvernement de la ville de Kinshasa». Le gouvernement urbain affirme tout mettre en œuvre pour aider la justice à bien mener sa mission pour que la vérité triomphe. Tant mieux.