bemba2

Les autorités portugaises ont saisi les biens de l'ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba au Portugal à la demande du la Cour pénale internationale (CPI) qui le poursuit pour des atrocités commises par ses troupes en Centrafrique, a annoncé mardi le Parquet

« A la demande de la Cour pénale internationale, les biens connus de
Jean-Pierre Bemba ont été saisis en juin », a déclaré à l'AFP la porte-parole
du Procureur général, Ana Lima, sans plus de précisions.
Selon l'hebdomadaire portugais Sol, la justice a saisi la villa de M. Bemba
dans le sud du Portugal, estimée à 2,5 millions d'euros, deux voitures haut de
gamme, un yacht et un avion Boeing, ainsi que divers documents.
Tous ses comptes bancaires au Portugal, dont l'un était crédité de 1,75
million d'euros, ont par ailleurs été gelés, selon Sol.
Le président du MLC et chef de l'opposition congolaise, qui vivait depuis un an en exil entre la Belgique et le Portugal, a été arrêté fin mai à Bruxelles sur la base d'un mandat du procureur de la CPI.
Accusé de crimes contre l'humanité et de crimes de guerre pour des atrocités commises par ses troupes en 2002 et 2003 en Centrafrique, il a comparu pour la première au fois devant le tribunal de La Haye le 4 juillet.