drapeauLe ministre de l’Intérieur et Décentralisation nationale, Denis Kalume, a annulé lundi les arrêtés du maire de la ville de Lubumbashi, datant du 21 mai dernier, arrêtés réglementant les mouvements des populations dans cette ville du Katanga. Ces arrêtés stipulaient que tout nouveau venu à Lubumbashi devait signaler sa présence à la commune pour recevoir une attestation de séjour.
En cas de prolongation de son séjour dans la ville, l’intéressé ou sa famille d’accueil devait prouver qu’il disposait des moyens de survie conséquents.
Pour le ministre de l’intérieur, le maire de Lubumbashi, Floribert Kaseba, a outrepassé ses attributions, cette prérogative relève plutôt du ministère de l’Intérieur