franc_congolais_billet

La Direction générale des recettes de Kinshasa (DGRK), qui procède au recouvrement forcé de la vente des vignettes 2005 et 2006, a déjà réalisé 800 millions de Francs congolais mis à la disposition du Trésor urbain. C’est ce que fait savoir le directeur de la gestion des impôts provinciaux et locaux à la DGRK, Georges Ndjoli, cité par l’Agence congolaise de presse. Le gouvernent provincial en disposera selon les priorités de son programme d’action, a-t-il ajouté. Avant de noter que la taxe spéciale de circulation routière est censée contribuer à l’entretien du réseau routier. Le directeur de la gestion des impôts provinciaux et locaux a assuré, en outre, aux propriétaires des véhicules exonérés après l’exercice 2005-2006 que la campagne de recouvrement forcé ne les concerne pas. Il a, par ailleurs, souligné que cette campagne s’effectue sous deux volets, à savoir l’application des pénalités et la saisie des documents de bord valant la mise en demeure pour les récalcitrants avec un délai de quatre jours, précise l’ACP. Laquelle rappelle la DGRK vise à contraindre les propriétaires des automobiles à l’achat des vignettes 2005 et 2006. Et qu’elle travaille en collaboration avec la Société nationale d’assurances (Sonas) qui contrôle l’assurance automobile ainsi que la police de circulation routière (PCR) pour le service de mise en demeure dans les deux fourrières de la capitale.