carte_kIVULe poste frontalier de Bunagana, qui sépare la province congolaise du Nord-Kivu de l’Ouganda est fermé depuis samedi, et ce, jusqu’à nouvel ordre. La décision est du gouvernement congolais et a été rendue publique le même samedi par Mme Félicité Kalume, ministre provinciale de l’Information du Nord-Kivu

Selon le porte-parole du ministère des Affaires étrangères à Kinshasa, cette décision se justifie par les activités criminelles qui se déroulent dans cette partie de la frontière entre les deux pays. « La République Démocratique du Congo vient de décider la fermeture du poste frontalier de Bunagana suite aux activités criminelles qui se développent en ce moment dans l’Est du pays », a déclaré Claude Kamanga. Et d’ajouter que le gouvernement ougandais devait faire de même de son côté, parce que, d’après la même source, les groupes armés qui opèrent dans cette région passent par ce même poste frontalier pour tirer des ressources pour alimenter leurs activités illicites.