police_gL’opération de contrôle des effectifs des policiers qui s’effectue à Kinshasa sur l’initiative du Général John Numbi commence déjà à porter des fruits et à mettre hors d’état de nuire certains cadres de la Police qui étaient devenus champions dans le détournement de salaires de policiers. C’est le cas du capitaine Lazu arrêté et écroué au Centre Pénitentiaire et de Rééducation de Kinshasa (Cprk) depuis un mois. Ce dernier, selon des informations en notre possession, était devenu maître dans l’art de constituer des fichiers des policiers fantômes ou fictifs dont il retirait le salaire au détriment de l’Etat pour gonfler ses poches.

Le capitaine Lazu exerçait la fonction de D1, c'est-à-dire d’agent payeur de la  Police Nationale du Congo à la Direction Générale de la Police de la Gombe située sur l’avenue ex- 24 novembre en diagonal de CIDEP.
Il avait l’habitude de prendre le salaire d’un effectif d’environ 5000 agents qui n’étaient pas enrôlés comme réguliers. Parmi ces agents, il y a ceux- là qui ont déjà déserté et d’autres qui sont morts. Mais sur la liste de paie les noms de tout ces gens y figuraient.

En outre, le capitaine Lazu avait procédé par un enrôlement secret ou privé des quelques étudiants de ISC. On a déniché quelques éléments introduis dans la Police Nationale du Congo qui ne connaissent rien de la Police pas même exécuter le commandement militaire. Quand à savoir comment ils se sont retrouvés dans la police, ils répondaient en accusant le capitaine ci- haut cité. Ce vieux technicien avait toutes les stratégies possibles pour jouer sa carte en insérant les gens dans la police comme si c’était sa propriété privée.

Personne ne sait déterminer à ce jour le montant réel qu’il a détourné causant ainsi un préjudice énorme à l’Etat dont les caisses sont en mal des ressources pour financer les cinq chantiers du chef de l’Etat. Ce dernier n’avait-il pas annoncé lors de son discours d’investiture que la recréation était finie et que les portes de la prison étaient désormais ouvertes ? C’est ici qu’il faut saluer le patriotisme du Général John Numbi dont les actions à la tête de la Police nationale crédibilisent ce corps et redorent son blason terni jadis à cause des inciviques de l’acabit du capitaine Lazu.

En effet, dans le souci d’aider la nation Congolaise à assainir le secteur de la sécurité en général et la police en particulier ; en le purgeant des brebis galeux, le Général John Numbi, a procédé au contrôle systématique à travers une équipe montée sous sa supervision, laquelle est parvenue à démanteler le réseau des malfaiteurs qui rongent la police depuis sa création en 1997.

La population jette des fleurs au grand bulldozer de la police, le Général John Numbi, qui contribue avec sa pierre à la reconstruction du pays et à l’avancement de cinq chantiers de la République.