La Mission de l'ONU en RDC (MONUC) a dit ne pas disposer d'informations jusque mercredi matin, sur la mort de trois militaires de la garde présidentielle, lors d'une attaque contre une escorte du Chef de l'Etat, Joseph Kabila, qui voulait se rendre à Sake, à la frontière entre le Nord et le Sud-Kivu pour un meeting, a déclaré mercredi à Kinshasa, Sylvie Van Den Wildenberg, la porte-parole de la MONUC. " La MONUC ne peut confirmer cette information ", a-t-elle dit.
Mais selon le porte-parole militaire, le lieutenant colonel Jean-Paul Dietrich, les FARDC auraient tiré depuis Sake des roquettes sur Kirotshe, localité occupée par le Congrès national pour la défense du peuple (CNDP) de Laurent Nkundabatware.
Des informations diffusées par une radio périphérique ont fait état d'un meeting présidentiel à Sake qui aurait été annulé par le Chef de l'Etat en séjour au Nord-Kivu.