Pour le gouvernement congolais, il n’est pas question d’ouvrir des négociations directes avec le CNDP de Laurent Nkunda comme l’exige ce mouvement. Lambert Mende Omalanga, ministre de Communication et des médias, et porte-parole du tout nouveau gouvernementdrapeau.

« Le Gouvernement estime qu’il ne peut pas discriminer les groupes armés congolais parmi d’autres groupes armés. Le gouvernement, c’est le gouvernement de la République. Ces groupes armés sont des groupes armés nationaux comme le CNDP », a expliqué le porte-parole du gouvernement. Pour Lambert Mende, négocier directement avec ce mouvement ce serait lui donner un privilège par rapport aux autres groupes armés et même porter atteinte à la Constitution que le gouvernement se doit plutôt de protéger. A la question de savoir ce qu’il pense de la menace du mouvement de Laurent Nkunda qui a promis de chasser le gouvernement de Kinshasa si celui-ci n’engage pas des négociations directes avec lui, le ministre Mende a traité les propos du CNDP d’"irresponsables" et d’"infantilistes".

« Nous parlons de choses sérieuses. Nous parlons d’un pays, donc, il ne s’agit pas ici de se livrer à des propos de collégien. C’est ridicule, ils n’ont même pas pris Goma, ils ont déjà chassé le gouvernement du Congo, 2 millions je ne sais combien de kilomètres carrés ? C’est vraiment enfantin », a-t-il laissé entendre.