beachLe trafic fluvial entre Kinshasa et Brazzaville a été perturbée lundi, à la suite du retrait de la navigation du grand bac « Matadi » de l’ONATRA (Office national des transports) pour non paiement des taxes dues à la régie des voies fluviales (RVF).

Selon des informations recueillies auprès des agents de l’ONATRA, la RVF exige 3,4 millions de francs congolais avant de permettre la remise à flot du grand bac Matadi. L’immobilisation du bac Matadi a causé un grand préjudice aux commerçants de deux rives du fleuve dont les marchandises n’ont pu être embarquées dans le bac de l’ATC (Agence transcongolaise de communication) de Congo/Brazzaville de capacité réduite.

Le bac Matadi, rappelle-t-on, est le plus grand et le plus stable des unités flottantes affectées au pool Malebo. Il transporte en une rotation une trentaine de voitures, une dizaine de gros véhicules ainsi que près de mille passagers accompagnés de leurs colis.