BelgiqueLa Belgique va engager un de ses avions de transport C-130 « Hercules » pour l’acheminement d’aide aux déplacés de l’Est de la République Démocratique du Congo, a annoncé lundi le ministre de la Coopération au développement, Charles Michel, qui compte se rendre en fin de semaine dans la région.

La décision d’utiliser un C-130, actuellement stationné à l’aéroport de Kinshasa-N’Djili a été prise dimanche par les ministres des Affaires étrangères et de la Défense, Karel De Gucht et Pieter De Crem en concertation avec le Premier ministre Yves Leterme.

La première rotation devait avoir lieu mardi, a indiqué M. Michel à l’Agence Belga, précisant que l’avion effectuera un vol Kinshasa-Goma avec du matériel humanitaire de l’Organisation non gouvernementale Caritas international.

Les Affaires étrangères ont, pour leur part, indiqué qu’il s’agit plus généralement d’acheminer de l’aide humanitaire vers Goma, le chef-lieu de la province du Nord-Kivu (Est), d’où elle sera distribuée aux déplacés par le biais du Bureau de coordination de l’aide humanitaire des Nations Unies (OCHA).

L’Est de la RDC est le théâtre depuis fin août d’un conflit entre l’armée congolaise et la rébellion du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP) du général tutsi Laurent Nkunda. Les rebelles sont arrivés aux portes de Goma et ont depuis décrété un cessez-le-feu unilatéral, qui semble être respecté jusqu’à présent.

Les combats ont jeté sur les routes des dizaines de milliers de personnes, forcées de vivre dans une situation sanitaire très précaire et qui manquent d’eau, de nourriture et d’accès aux soins de première nécessité. Un convoi humanitaire de l’ONU et d’ONG est arrivé lundi sans encombre à Rutshuru, située à 75 km au Nord de Goma, en zone rebelle, où devrait être distribuée la première aide depuis une semaine.

M. Michel a, par ailleurs, annoncé qu’il comptait se rendre dans l’Est du Congo en fin de semaine, à la faveur d’une visite prévue en Ouganda pour négocier un nouveau Programme indicatif de coopération (PIC) belgo-ougandais. Il compte se rendre de Kampala à Goma « vendredi ou samedi », a-t-il dit.

Le ministre a enfin obtenu l’assurance du secrétaire d’Etat français à la Coopération, Alain Joyandet, dont le pays préside l’Union européenne au second semestre, que la RDC figurera bien à l’ordre du Conseil des ministres européens qui se tiendra lundi et mardi prochains à Bruxelles.

Cette réunion devrait permettre de voir « comment les Européens peuvent se concerter » pour fournir de l’aide humanitaire à la RDC en fonction des besoins exprimés par les organisations internationales présentes sur le terrain.

Selon lui, cette assistance devrait être principalement alimentaire – la Belgique étant prête à accroître ses efforts au-delà du montant de 1,5 million d’euros – et médicale, alors qu’une soixantaine de cas de choléra ont déjà été constatés parmi les dizaines de milliers de déplacés dans le Nord-Kivu.