carte_kIVU

La radio Ushirika Racou n’émet plus depuis l’attaque du CNDP à Rutshuru (Nord Kivu). Le gros de son matériel a été pillé par le CNDP de Laurent Nkunda, selon un communiqué l’organisation internationale Benevolencia. La même source indique que les journalistes de cette radio sont tous en fuite

Selon le même communiqué, Jean Baptiste Kambale, directeur de la radio, qui avait été joint au téléphone, indique qu’une partie du matériel a pu être sauvée, mais l'essentiel a été pillé par le CNDP lors de l'attaque de Rutshuru et Kiwanja.
Une autre radio, Dorika FM, "la radio des gorilles" située à Nyamilima, aux portes du parc de la Virunga, a préféré fermer son antenne en raison de l'insécurité qui règne dans cette zone, affirme Benevolencia. Cette organisation prévient que la situation des journalistes dans les zones contrôlées par le CNDP devient extrêmement périlleuse et d'autres radios associatives et communautaires du Nord Kivu pourraient connaître le même sort.

Panique générale à Kiwanja ce mercredi

Une situation de panique règne ce mercredi dans la cité de Kiwanja, 4 km de Rutchuru centre au Nord de Goma après des affrontements d’hier mardi entre le CNDP et les Maï-Maï Pareco.
La population de cette cité rapporte que le CNDP a entamé très tôt ce matin des opérations de recherche des Maï-Maï dans les quartiers et habitations, celles-ci, accompagnées de tirs nourris.
La même source indique que les Maï-Maï se sont retirés de Kiwanja mais cette opération crée une grande panique au sein de la population et surtout les jeunes commencent à fuir et d’autres se cachent de peur d’être confondus aux Maï-Maï par le CNDP.
Ces habitants ajoutent que le centre d’accueil GREFAMU de Kiwanja est détruit par le CNDP. Le porte parole Du CNDP confirme cette opération de démantèlement des Maï-Maï. Il indique aussi que la cité de kiwanja est sous contrôle de leurs troupes

Source : Okapi/Kinshasa