Route_ab_m_eLa société civile du territoire de Seke Banza situé à environ 75 kilomètres de Matadi demande aux autorités provinciales du Bas Congo d’activer dans l’urgence la réhabilitation de la route Seke Banza à Kinzavueté. Des camions et motos sont bloqués sur ce tronçon de 22 Km à cause de son état de dégradation. Du coup les produits vivriers ont baissés des prix dans cette localité. Les clients ne viennent plus

Selon Aimé Muaka président de la société civile locale un sac de manioc qui se vendait à 3500 FC à ce jour. Il est vendu à 2000 FC, un verre d’arachide qui se vendait à 250 FC se vend à 150 FC, un tas de tarot est passé de 100 à 50 FC. Raison évoquée les acheteurs ne viennent plus car la route est bloquée. Les pluies successives qui s’abattent sur accentuent la détérioration de ce tronçon.
Aimé Muaka affirme que des travaux de réhabilitation manuelle avaient débuté sur une distance de 5 kilomètre sur cette route. Ces travaux se sont arrêtés car l’état de délabrement de cette route nécessite des engins comme des tracteurs et non des travaux manuels. Si les travaux de réhabilitation ne commencent pas avant la fin de ce mois dit –il cette route sera coupée.
L’administrateur du territoire Ferdinand Etshindo a déclaré ce dimanche qu’une entreprise sud-africaine a visité le dit tronçon la semaine dernière. La réhabilitation de cette route est annoncée dans un avenir proche.