drapeauLe Conseil supérieur de la défense présidé, mercredi au Palais de la nation, par le Président de la République, Joseph Kabila Kabange, a encouragé les éléments des FARDC qui se donnent corps et âmes à la défense de la patrie et de la population et les exhorte à ne pas céder à l’intoxication, à la désinformation et au séparatisme.

Le communiqué de presse du ministère de la Défense nationale remis à l’ACP fait état des enquêtes qui sont initiées pour sanctionner les coupables avérés des exactions sur la population, conformément au règlement de discipline militaire. Des dispositions sont prises pour améliorer l’encadrement des troupes et le gouvernement a été sensibilisé pour appuyer davantage l’armée, souligne le communiqué.

Après avoir passé en revue la situation générale du pays, le conseil a noté l’accroissement des attaques par l’ennemi à l’Est du pays, particulièrement dans le Nord-Kivu, contrairement aux accords de paix Amani et du communiqué de Nairobi. Cette situation, note le communiqué, a entraîné des déplacements dramatiques des populations, aggravant leurs souffrances par l’augmentation des viols, de la famine et des massacres. Le conseil a noté avec satisfaction l’apport de la communauté internationale et du gouvernement aux populations déplacées dans le cadre de l’assistance humanitaire.

Le Premier ministre Adolphe Muzito, MM. Célestin Mbuyu, ministre de l’Intérieur et sécurité, Mwando Simba, ministre de la Défense nationale et des anciens combattants, Alexis Thambwe Mwamba, ministre des Affaires étrangères, le général-major Didier Etumba, chef d’état-major de la Force navale, le général-major Massamba Mussungu, chef d’état-major de la Force aérienne et le général de brigade Célestin Mbala, chef d’état-major particulier du Président de la République ont assisté à cette rencontre.