passeportL’Organisation internationale de migration (OIM) va s’occuper de la mise en place de la police des frontières en République Démocratique du Congo (RDC), notamment dans les provinces du Nord et du Sud-Kivu, en Ituri (province Orientale) et au Katanga, a-t-on appris à l’issue d’un entretien, jeudi, entre le ministre de l’Intérieur et de la sécurité, Célestin Mbuyu Kabangu, et le chef de la mission de l’OIM en RDC, Bob Rodrigus.

En ce qui concerne la réforme de la Police nationale congolaise (PNC), l’OIM s’occupera de la gestion des ressources humaines en vue de permettre à le PNC de maîtriser les effectifs et de planifier les retraites. Ces deux projets entrent dans le cadre d’un contrat entre l’OIM et le gouvernement congolais à travers le ministère de l’Intérieur et de la sécurité.

Le premier projet relatif à la police des frontières dont le financement sera assuré par le Japon, les Etats-Unis et l’USAID nécessitera près de six (6) millions de dollars, tandis que le bailleur de fonds du deuxième projet de l’ordre de neuf (9) millions de dollars est l’Union européenne.