Alexis_tabwe_MwambaLe ministre congolais des Affaires étrangères, Alexis Thambwe Mwamba, est attendu vendredi soir à Kigali pour discuter avec les officiels rwandais des tenants et aboutissants de la mise en application des accords de paix signés à Nairobi en novembre 2007 entre la RD Congo et le Rwanda, a-t-on appris de source diplomatique dans la capitale rwandaise.

Au cours de son séjour au Rwanda, le chef de la diplomatie congolaise aura des entretiens avec différentes hautes autorités du pays dont, notamment, son homologue rwandais, sur les voies et moyens de sortie de la crise actuelle dans l'est de la RD Congo, a confié à la PANA un haut responsable du ministère rwandais des Affaires étrangères et de la Coopération régionale.

Cette visite d'un officiel congolais à Kigali intervient alors que des combats se poursuivent au Nord-Kivu, une province de l'est de la RD Congo où la rébellion du Congrès national pour la défense du peuple (CDNP) gagne du terrain face l'armée gouvernementale, apprend-on de sources concordantes.

La RD Congo accuse le Rwanda de soutenir militairement la rébellion du CNDP dirigé par un officier dissident de l'armée congolaise, le général Laurent Nkunda, ce que Kigali a toujours démenti.

En novembre 2007, la RD Congo et le Rwanda avaient signé, sous la médiation de la Mission des Nations unies au Congo (MONUC), un accord visant à trouver une solution à la crise de l'est de ce pays-continent d'Afrique centrale.

Le Rwanda avait accepté de prendre toutes mesures nécessaires pour arrêter tout soutien à la rébellion du CNDP, tandis que la RD Congo devait élaborer un plan visant à désarmer et neutraliser le mouvement rebelle des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR), opérant dans l'est de son territoire.

Depuis la signature de ces accords de paix fragiles, les diplomates des deux pays ont durci le ton, les uns accusant les autres de soutenir les rébellions contre leurs gouvernements respectifs.