drapeaules autorités de la République démocratique du Congo (RDC) refusent la présence de troupes indiennes dans le cadre du renforcement de la Mission des Nations unies (Monuc) dans ce pays africain, a annoncé mercredi à l'AFP le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende.

Le gouvernement a transmis ce week-end à la Monuc une lettre adressée au secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon "dans laquelle nous récusons les troupes indiennes", a déclaré à l'AFP M. Mende, précisant qu'il faisait référence au renforcement de la Monuc décidé la semaine dernière par le Conseil de sécurité des Nations unies

Le gouvernement congolais, comme tout autre gouvernement dans le monde, a parfaitement le droit de récuser, pour des raisons de souveraineté et d'Etat, le déploiement sur son territoire de troupes d'un pays", a-t-il ajouté à Kinshasa.

Interrogé pour connaître les raisons de ce refus, il a répondu: "Nous n'avons pas d'explications à fournir à qui que ce soit".

Avec environ 4.400 militaires en RDC, l'Inde est le principal contributeur de la Monuc et elle s'est portée volontaire à hauteur d'environ 1.200 hommes pour renforcer cette mission de paix, selon des sources diplomatiques.