March_

Le prix du maïs a sensiblement baissé dans les grands marchés de Mweka. Une mesure appelée MEKA qui revenait il y a plus d’un mois à 1200 FC se négocie actuellement à 350Fc. Les marchants justifient cette baisse par l’abondance du maïs sur les marchés, abondance due à la récolte en cours. Mais jusque là l’impact de cette baisse ne se fait pas encore sentir sur les marchés de Kananga

Cela fait plus d’un mois que le maïs était devenu très rare sur le maché de la province de Kananga, particulièrement à Mweka qui est l’un de grands greniers de cette province. Une mesure appelée Meka se négocier entre 1200 Fc et 1500 Fc ou 3$, les habitants parlaient alors d’une récolte insuffisante de l’année dernière. Selon les agriculteurs, ils avaient privilèges les arachides au détriment du maïs. Cette dernière culture, leur facilité la tâche pour la prise en charge sanitaire de leurs enfants. Mais depuis prés d’une semaine, assiste à une chutte spectaculaire sur le marché e ce territoire. La mesure s’est d’abords négociée à 800Fc puis à 400 fc et aujourd’hui elle revient à 350Fc. Les marchands justifient cette chute par l’abondance de la nouvelle récolte qui a commencé. Mais cette baisse n’a pas encore d’impacte sur le marché de Kananga, le Meka de maïs continue à se vendre entre 1600Fc et 1700Fc environs 3$, les vendeurs affirment que le nouveau maïs n’est pas encore arrivé à Kananga

Source : Okapi/Kinshasa