Photo_fqrdcLes Etats-Unis accompagnent la République démocratique du Congo depuis 2005 à travers un programme de formation-recyclage des officiers des Forces armées. En douze promotions, les instructeurs militaires américains ont formé 947 officiers congolais.

La 13ème session de formation continue des cadres des Forces armées de la RDC s’est clôturée, le mardi 16 décembre à Kinshasa avec la remise des certificats à 95 officiers, dont 4 femmes, formés en 12 semaines par des instructeurs américains et congolais au Groupement des écoles supérieures militaires (GESM) à Binza/Ozone.

« Les Forces armées se réjouissent aujourd’hui puisqu’elles disposent d’un nouveau lot d’officiers, bien formés sur tous les plans et capables d’assumer des charges importantes», s’est réjoui le vice-ministre de la Défense nationale, Oscar Massamba, représentant son titulaire empêché.

«Vos carrières militaires se trouvent désormais renforcées par le fait que, dorénavant, vous êtes nantis des capacités devant vous permettre d’assumer correctement et efficacement vos fonctions», a-t-il dit aux récipiendaires. Il les a appelés à «servir de modèle» à leurs collègues officiers restés à l’unité, mais aussi à la troupe dont ils assumeront l’encadrement et le commandement. La formation a porté notamment sur les tactiques militaires, le commandement et la puissance de combat.

Soutien à la refondation d’une armée

Dans le cadre de la mise à niveau des officiers supérieurs et subalternes des FARDC, les instructeurs américains viennent ainsi de recycler en douze promotions 947 officiers remis à la disposition du chef d’Etat-major pour leur utilisation.

Dans la foulée, l’homme d’Etat congolais a salué la «sollicitude» et l’empressement » du gouvernement des Etats-Unis « à accompagner la RDC dans la refondation de son armée» ainsi que la «disponibilité permanente des instructeurs américains qui se donnent corps et âme pour recycler et remodeler les stagiaires congolais, sélectionnés au travers les différentes régions militaires du pays».

Depuis sa création « nouvelle mouture», il y a six ans (12 août 2002), quelque 2.384 officiers (2.146 des FARDC et 238 de la Police nationale) ont été formés, a indiqué le professeur Baciza Kashema Muzigwa, directeur académique du GESM.