Neuf personnes ont succombé au Congo à ce qui pourrait être une fièvre hémorragique, selon les autorités sanitaires.

L'inspecteur de district médical Edmond Mulamba considère qu'il est trop tôt pour qualifier la maladie. Trop tôt encore pour dire s'il s'agit de fièvre hemmoragique à virus Ebola.

Des tests sont en cours pour déterminer la cause des morts recensées dans la province reculée du Kasai. Au moins 14 autres personnes souffrent des même symptômes fiévreux, poussées de température et vomissements violents.

Une équipe de médecins de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) est en route pour la province de Kasai. L'an dernier, 167 personnes étaient mortes de fièvre hemmoragique à virus Ebola dans le même district, situé à environ 700 km de Kinshasa, la capitale.